Xénoethnologie

De Hoshikaze 2250 - test.hoshikaze.net - 1.38.1
(Redirigé depuis Xéno-Ethnologie)
Aller à : navigation, rechercher

Définition

Au temps où les espèces étaient isolées, l'ethnologie avait le privilège contestable d'être une discipline sans point de comparaison possible. Ce temps est bien révolu.

Chaque espèce a bien sûr conservé sa propre discipline ethnologique. Mais maintenant, un nouveau champ d'étude s'est ouvert, nommé xénoethnologie. Il est consacré à la comparaison des ethnologies de chaque espèce et tente de les replacer dans le contexte de l'espèce concernée, en les liant avec son histoire, son évolution, sa biologie et ses écosystèmes.

Étude des espèces

Plus d'informations au sujet de chaque espèce sur sa page spécifique :

Toutes les espèces sont visibles sur l'image de droite, excepté les Ha'Tinkar et les Navigateurs.


Especes-001.jpg

Expansion de la xénoethnologie

Le premier contact enregistré entre espèces sentientes fut celui des K'Rinns et des Ha'Tinkar. Mais il s'acheva prématurément par l'extinction de ces derniers. L'ensemble de documents réunis au Musée de l'Extinction à Rak'til constitue la première étude systématique d'une espèce sentiente par une autre.

Ce contact donna aussi lieu aux premières études de xénolinguistique et de xénophonétique et à la mise au point d'une première version du vocaliseur, sous la direction de l'ethnologue Kim'Talt.

Ces études devaient prendre un nouveau développement avec la découverte mutuelle des K'Rinns et des Rithai. La fabrication de vocaliseurs et l'établissement de liens commerciaux s'ensuivit rapidement. Mais la structure mentale de chaque espèce restait fondamentalement étrangère à l'autre, jusqu'à la Première Guerre des Confins.

C'est au lendemain de la guerre que se place la seconde étude majeure de xénoethnologie:"Espèces et comportements", ouvrage rédigé et remanié durant vingt ans par Eorath ud Orthid-Irilia.

Pendant la Seconde Guerre des Confins, une fédération Humaine, l'Alliance Planétariste, se dota du premier département permanent de xénoethnologie, sous l'égide duquel fut réalisée l'étude par Sara Seynberg de la colonie rithe établie sur Irilia-17 par des clans nomades du désert affiliés au Clan Irilia.

La Communauté, groupant des représentants des trois espèces, entreprit de mettre en commun leurs méthodes et leurs savoirs. La station qui abrite les conférences périodiques des Etudes Xénoethnologiques Communautaires (EXC) est divisée en trois ailes nommées Kim'Talt, Eorath ud Orthid-Irilia et Sara Seynberg.